Vers une stratégie de développement de la bioéconomie au Saguenay-Lac-Saint-Jean

Par Yohann Harvey Simard - journaliste de l'initiative de journalisme local
Vers une stratégie de développement de la bioéconomie au Saguenay-Lac-Saint-Jean
De gauche à droite: Aldé Gauthier, directeur général d’Alliance Forêt Boréale, Yanick Baillargeon, président d’Alliance Forêt Boréale, Isabelle Rivard, directrice générale du Créneau d’excellence AgroBoréal, ainsi que Serge Harvey, président du Créneau d’excellence AgroBoréal. (Photo : Trium Médias - Yohann Harvey Simard)

C’est avec la ferme intention d’établir une véritable stratégie de développement de la bioéconomie que plusieurs acteurs régionaux se sont réunis la semaine dernière à Alma. En conférence de presse, ils ont énoncé les grandes lignes du projet Bioéconomie 02, dont l’objectif est de faire de la bioéconomie un moteur économique pour le Saguenay-Lac-Saint-Jean.

La bioéconomie est une économie qui utilise et valorise les ressources naturelles et renouvelables issues notamment des activités agricoles et forestières.

Si les secteurs de la foresterie et de l’agroalimentaire constituent déjà deux piliers de l’économie régionale, on pense qu’ils pourraient faire l’objet d’une exploitation plus optimale et durable. Encore aujourd’hui, une quantité importante de résidus issus des activités agricoles et forestières ne sont pas pleinement valorisés.

« Nous souhaitons provoquer une transition au sein de notre économie régionale, qui nous mènera vers une économie à haute valeur ajoutée à partir de nos ressources renouvelables. », explique Yanick Baillargeon, président d’Alliance Forêt Boréale.

Potentiel

Les acteurs derrière le projet Bioéconomie 02 rappelle que les résidus forestiers, présents en grande quantité dans la région, se prêtent à différentes formes de valorisation, dont la biométhanisation, la valorisation énergétique et la fabrication de bioproduits, comme des biomatériaux, des biohuiles ou des bioplastiques.

Selon eux, miser davantage sur ces différentes formes de valorisation pourrait être profitable pour l’économie de la région.

« En gardant le même volume de production, plusieurs producteurs agricoles pourraient avoir une valeur ajoutée beaucoup plus haute. Donc, on enrichit la région. On donne aussi à la région le moyen d’augmenter son niveau de service et de confort », estime Serge Harvey, président du Créneau d’excellence AgroBoréal.

Bioéconomie 02 souhaite ainsi participer à l’émergence de pratiques axées sur la bioéconomie au sein des entreprises existantes ou encore favoriser l’apparition de nouveaux joueurs dans le domaine.

Prochaines étapes

D’ici décembre 2023, un portrait régional afin de savoir où en est la bioéconomie au Saguenay-Lac-Saint-Jean à l’heure actuelle et quel est son potentiel de développement.

Une stratégie sera ensuite élaborée. Elle prendra notamment en compte les ressources, l’expertise et la main-d’œuvre disponibles, les capacités d’investissements et l’acceptabilité sociale. Seront également identifiés les chantiers prioritaires et les retombées attendues.

 

Partager cet article